la Cité Internationale des Arts
 
L’accompagnement que la Cité internationale des arts met en œuvre, au titre du développement culturel, repose sur la notion de projet : chaque artiste organise de façon autonome sa résidence et peut, s’il le souhaite, soumettre un projet à la Cité internationale des arts. Ainsi, à travers plusieurs programmes, les artistes résidents peuvent présenter une exposition, un concert, une rencontre, une projection ou encore une performance. De nombreux événements de la Cité internationale des arts sont aussi organisés en partenariat avec d’autres structures.
La Cité internationale des arts s’offre également comme un relais de l’actualité Hors-Les-Murs des artistes en résidence, à travers une rubrique dédiée.
 
 
     
Les « Concerts Cité » offrent la possibilité aux musiciens en cours de résidence à la Cité internationale des arts de présenter en public un court programme. Classique, contemporaine, jazz, électronique ou encore folk, ces soirées reflètent la diversité des artistes accueillis.
     


Louise Akili & Sarah Décamps
Lundi 27 mars 2017, à 19h30

Un « Concert-Cité » réservé à deux duos de musique classique. En première partie, Louise Akili et Benjamin Carré pour un piano à quatre mains. La seconde partie est assurée par Sarah Décamps et Guillaume Sigier pour un duo violon et piano du Concerto de Tchaikovsky.

> Plus d'infos

   
     
     
Les artistes accueillis en résidence accueillent public et professionnels à la date de leur choix, dans leur atelier. Un moment de partage et de découverte autour de leurs travaux et recherches.
     


Atelier 1422
Jeudi 23 mars 2017
Entrée libre, 18h-22h

Azeite De Leos (Brésil)

Les relations entre le dessin et l’écriture sont la base de la recherche artistique d’Azeite De Leos, artiste, illustrateur et éducateur argentin, ainsi que de sa production focalisée sur le processus d’impression et de construction de l’image.

Jorge Luis Borges, écrivain argentin, explique que le chaos semble être l’apanage de Dieu, lui qui a dû détruire son œuvre après l’avoir créée. Mais pourquoi cette obsession de l’homme de toujours produire des choses, et pour l’artiste, de créer ? N’est-il pas de notre droit de détruire, de recommencer, voire, à l’image de Dieu, d’échouer ?

Par le travail d’Azeite De Leos, l’on découvre un moyen de tout recommencer. La destruction devient la matière d’un renouveau. Il s’agit alors de vivre et d’essayer, d’essayer pour vivre, et plus encore, d’avoir la possibilité de repenser d’une manière nouvelle, ces êtres incomplets que nous sommes.

 

Atelier 2055
Vendredi 24 Mars 2017
Entrée libre, de 19h à 22h

Aleksandras Vozbinas (Lituanie)

Aleksandras Vozbinas, peintre lituanien, aime utiliser des techniques artistiques contrastées et des combinaisons inhabituelles. Sa façon de créer n'est pas basée sur la mimesis comme dans la peinture traditionnelle, il entend exprimer sa personnalité dans son œuvre. La peinture vue comme un jeu et le libre arbitre d'un artiste sont primordiaux pour lui : ils sont la source de la structure d'un tableau et de la modélisation d’une situation.

« La couleur, la structure de la peinture, sont d'une grande importance pour moi. Le processus de peinture me permet de devenir l’espace d’un instant, un Créateur ; il me donne le pouvoir de modéliser des situations en utilisant des lignes, des couleurs, des plans et des surfaces. De cette façon, je découvre à chaque fois quelque chose d'intéressant et d’inattendu. Avec l'aide de la couleur, à travers une entité invisible, je découvre une voie vers le monde visible. » Aleksandras Vozbinas

     


Atelier 8002
Samedi 25 Mars 2017
Entrée libre, de 19h à 22h

Hui-Chen Yun (Taiwan)

« Mais des nuages ​​sombres se massent là où s’arrête la terre
La frontière disparaît effacée par des mains invisibles
Mais le mur n'est pas encore à terre
Le temps est la seule arme pour affronter la vie
Mais le mur n'est pas encore à terre
Si je continue à attendre
Dans l'espace de résonance
La destination de navigation pourrait apparaître. »
Hui-Chen Yun

 

Atelier 8007
Samedi 25 Mars 2017
Entrée libre, de 19h à 20h30

Simone Etter (Suisse)

Le travail de Simone Etter s’articule autour de la recherche, l’enseignement et l’expérimentation des espaces public, institutionnalisés. Son but est de créer des performances et des événements artistiques collectifs dans ces lieux, qui ne sont pas à l’origine dédiés à l’art.

Son œuvre consiste en l’organisation d’explorations expérimentales de l’espace et des environnements de vie, afin de tenter de comprendre notre perception et d’améliorer notre expérience de ces espaces. Simone Etter veut transformer les espaces publics en des lieux nouveaux, où l’art est possible.

     


Atelier 8325
Lundi 27 Mars 2017
Entrée libre, de 18h à 21h

Stefan Todorovic (Montenegro)

Stefan Todorovic est un artiste né au Monténégro en 1989.

« A trop regarder je ne sais plus ce que je vois » Laëtitia Striffling, artiste en résidence

« Le but du jeu dans la vie, c’est d’être heureux » Fred, accueil de la Cité internationale

« Le prince du Montenegro alias El pequeño, il se prend pour un petit Shakespeare en corrigeant les propos de gens autour, mais à la fin, pour des raisons étranges, tout le monde l’aime bien » Neus Estarellas Calderón, artiste en résidence.

   


 
Analyse d'audience