la Cité Internationale des Arts
 
L’accompagnement que la Cité internationale des arts met en œuvre, au titre du développement culturel, repose sur la notion de projet : chaque artiste organise de façon autonome sa résidence et peut, s’il le souhaite, soumettre un projet à la Cité internationale des arts. Ainsi, à travers plusieurs programmes, les artistes résidents peuvent présenter une exposition, un concert, une rencontre, une projection ou encore une performance. La Cité internationale des arts s’offre également comme un relais de l’actualité hors les murs des artistes en résidence, à travers une rubrique dédiée.
 
 
     
Les artistes accueillis en résidence accueillent public et professionnels à la date de leur choix, dans leur atelier. Un moment de partage et de découverte autour de leurs travaux et recherches.
     

© dr

Atelier 2245
Vendredi 22 juillet 2016
Entrée libre, de 18h à 20h

Dominique Rey (Canada)

Artiste multidisciplinaire, Dominique Rey exerce sa pratique dans le domaine de la photographie, la vidéo, la sculpture, la performance et l’installation, misant sur la représentation de l’autre et sa marginalité. Ses œuvres font partie de plusieurs collections, dont le Musée des beaux-arts du Canada où elles sont présentement montrées.Elle a présenté son travail dans plusieurs lieux d’exposition au Canada, aux États-Unis et en Europe.

 
© dr

Atelier 2244
Dimanche 24 juillet 2016
Entrée libre, de 18h à 22h

Victoria Maclean (Australie)

Au cours des deux derniers mois, Victoria Maclean a créé une installation murale de pétales de géranium trouvés et, en réponse, une série de dessins. Chaque pétale est épinglée au mur dans les trous laissés par les résidents précédents.

L’artiste a commencé ce projet en évoluant les traces que chacun laisse derrière soi, à ceci vient s’ajouter à la poésie des pétales qui tombaient des balcons voisins. Son travail est en effet basé sur la recherche de matériaux facilement disponibles et libres. Le processus de collecte devient alors ici un véritable enjeux pour la pièce final.

À la lumière de ce qui est arrivé dans le monde depuis que Victoria Maclean est à la Cité internationale des arts, ce mur a pris une dimension de mémoire.

     

© dr

Atelier 2031-C
Mardi 26 juillet 2016
Entrée libre, de 18h à 21h

Tagreed Albagshi (Arabie Saoudite)

Variable mythologies

Tout ce qui était dans la mémoire et dans subconscience est apporté au présent de manière très innée remodelé sous la forme de « créatures » comme des lions/crocodiles/poissons/hiboux/galles, notamment car ils partagent la planète avec nous. Il est prouvé dans les livres traditionnels que leurs significations ne cesse de croître dans nos vies actuelles. Ce contenu mythologique (sur la base de Kalila et Dimna) et aussi d'autres histoires similaires avec des sculptures disséminées dans Paris, racontent des histoires et l'histoire des civilisations.

Une partie de ces créatures sont entre les êtres humains et les animaux. L’artiste les utilise dans sa recherche artistique en qualité de mémoire visuelle au travers des symboles qu’ils véhiculent afin de créer des questions.

   
     
     
 


 
 
 
 
Analyse d'audience