la Cité Internationale des Arts
 
L’accompagnement que la Cité internationale des arts met en œuvre, au titre du développement culturel, repose sur la notion de projet : chaque artiste organise de façon autonome sa résidence et peut, s’il le souhaite, soumettre un projet à la Cité internationale des arts. Ainsi, à travers plusieurs programmes, les artistes résidents peuvent présenter une exposition, un concert, une rencontre, une projection ou encore une performance. La Cité internationale des arts s’offre également comme un relais de l’actualité hors les murs des artistes en résidence, à travers une rubrique dédiée.
 
 
     
Personnelles ou collectives, les expositions sont sélectionnées parmi des projets proposés et portés par les artistes en cours de résidence et/ou par un(e) commissaire d’exposition.
     

© dr

REGARDER/VOIR
Irena Topić, Marta Živičnjak et Lea Popinjač

Vernissage jeudi 15 septembre 2016, à partir de 18h Exposition jusqu’au 25 septembre 2016
Entrée libre tous les jours, de 12h à 19h

Les artistes croates, Irena Topić, Marta Živičnjak et Lea Popinjač ont créé le groupe EDU en 2014, à Zagreb, avec pour objectif la médiation entre les pratiques artistiques contemporaines et la réception des œuvres d’art. En donnant la même importance au processus de création qu’à l’œuvre, les artistes souhaitent initier un apprentissage différent quant à leur production pour les spectateurs des galeries, musées ou espaces publics. Elles défendent aussi le point de vue que l’art n’est pas uniquement un corpus de travaux, peintures ou idées mais une manière de travailler au sein de la société. Ainsi, le groupe EDU est une plate forme où les artistes échangent, analysent les questions et les politiques d’éducation mises en œuvre pour les jeunes générations dans les musées et développent des actions autour d’interviews et de discussions avec les visiteurs des musées et galeries, principalement à Zagreb.

A l’occasion de cette exposition de groupe à la Cité internationale des arts, elles présentent leurs travaux sous la forme d’une conversation picturale, chacune d’entre elles partant de différentes postures artistiques. Leurs travaux questionnent la peinture et le dessin abstrait, de l’ironie à l’art conceptuel ; la peinture dans toute sa diversité jusqu’au simple plaisir dans l’acte de créer.

   
     
     
Les « Concerts Cité » offrent la possibilité aux musiciens en cours de résidence à la Cité internationale des arts de présenter en public un court programme. Classique, contemporaine, jazz, électronique ou encore folk, ces soirées reflètent la diversité des artistes accueillis.
     

© dr

Lundi 5 septembre 2016 à 19h30
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Giulio Biddau, né à Cagliari en 1985, se forme entre Paris, Rome et Berlin. Il remporte de nombreux prix dans des Concours internationaux (Casagrande, Iturbi, Tbilissi) et plusieurs récompenses officielles (Prix Spedidam en 2009, Förderpreiz Steinway en 2013). De Paris à la Chine, en passant par l’Italie, l’Australie, la Suisse et l’Allemagne, il est invité par de nombreux festivals (Radio France Montpellier, Pablo Casals, Salzbourg) et joue sous la direction de chefs comme Lawrence Foster, Tan Dun, François-Xavier Roth. Giulio Biddau propose, pour ce concert, un programme entièrement dédié à Franz Schubert (1797-1828).

> Voir le programme complet

 
© dr

Lundi 12 septembre 2016, à 19h30
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Considéré aujourd’hui au Canada comme l’un des pianistes les plus prometteurs de sa génération, Avan Yu a été reconnu à l’occasion du Concours International de Sydney en 2012 en remportant le premier prix ainsi que neuf récompenses annexes. Il a joué sur quatre continents et dans des lieux tels que la Salle Weill de Carnegie Hall, le Concertgebouw d’Amsterdam, la Philharmonie de Berlin, et l’Opéra de Sydney. Il a été remarqué notamment par Pinchas Zukerman et Bramwell Tovey qui l’ont invité à se produire avec leurs orchestres.

> Voir le programme complet

     

© dr

Mercredi 14 septembre 2016, à 19h30
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Première partie : A Friendship Concert par Saidmurat Muratov

Saidmurat Muratov est saxophoniste et compositeur. En Ouzbekistan, son pays natal, il joue au sein de l’Orchestre National de Jazz, à l’Ilkhom Theatre de Mark Weil de Tachkent et est responsable de projets pour l’Ilkhom Jazz Club et le groupe Jazzirama. Il est lauréat de différents festivals organisés par l’UNESCO et d’autres organisations internationales dans les pays d’Asie centrale.

Deuxième partie : Flora

Flora est auteur-compositeur, chanteuse et productrice. Elle présente son spectacle de musique électronique dans le monde entier, en Israël, en France, en Allemagne, en Pologne, en Italie, à Londres, à New York (Cmj festival), Tokyo (Natural High Festival) ou encore Seoul (Rainbow Island Festival). En mars 2015, elle a assuré la première partie de la tournée d’Asaf Avidan, dont le Zenith de Paris. Elle a aussi fait partie de son groupe pendant deux ans (synthétiseur et chant).

> Voir le programme complet

   
     
     
Les artistes accueillis en résidence accueillent public et professionnels à la date de leur choix, dans leur atelier. Un moment de partage et de découverte autour de leurs travaux et recherches.
     

© dr

Atelier 8511
Mercredi 24 août 2016
Entrée libre, de 19h à 22h

Peter Vukmirovic Stevens (Etats-Unis)

Au cours de sa résidence à la Cité internationale des arts, Peter Vukmirovic Stevens a principalement travaillé sur la composition de nouvelles œuvres pour quatuor à cordes et piano solo.

Pendant la création de ces nouvelles œuvres musicales, il fut inspiré pour créer quelques œuvres d’art visuel à partir d’une tirelire de la forme d’un rhinocéros orange brillant acheté à son arrivée. A partir d’un ruban électrique noir et blanc et de la peinture acrylique, il vient créer des estampes et linogravures mettant en vedette cet animal.

 
© dr

Atelier 1535
Jeudi 25 août 2016
Entrée libre, de 18h à 21h

Sipra Häkli (Finlande)

Sirpa Häkli vous invite à découvrir ses travaux en cours inspirés par les antonymes comme le léger et le pesant, le jeu face au travail comme l’utilisation du papier toilette rose et de la couleur de la peau. Cette porte ouverte sera également l’occasion de partager son expérience et ses motivations artistiques en tant qu’artiste en résidence.

     

© dr

Atelier 8307
Jeudi 25 août 2016
Entrée libre, de 18h à 22h

Elham Salehi & Hafez Miraftabi (Iran)

Ces deux artistes iraniens en résidence vous propose une porte-ouverte de leurs studio en trois étapes, trois vision de leur travail :

Peintures et Performance sur la thématique de la souffrance des femmes dans le monde : « On ne naît pas femme, on le devient », Simo ne de Beauvoir.

Collection d’autoportraits : Un peintre qui marche dans les allées de son esprit et s’y perd, c’est l’allée du doute, de la colère, la ruelle de la rébellion…

Collection de peinture : Côtoyer les esprits des anciens, les archétypes et les visions des différentes nations permettent de rendre visible la réalité répétitive invisible de notre monde.

 
© dr

Atelier 8423
Jeudi 25 août 2016
Entrée libre, de 18h à 22h

Behnaz Jalali (Iran)

Iranienne à l’esprit mi- traditionnel et mi- moderne, Behnaz Jalali voit sa pratique ombragée par de nombreuses contradictions ; que ce soit au travers de ses vêtements quotidiens décorés avec des motifs persans ou de marques populaires du monde entier.

Depuis quelques années, elle travaille sur des dessins persans faits d’arcs et tuiles. Au cours de cette porte ouverte, elle propose une nouvelle vision de Téhéran : une ville plus colorée et plus fantaisiste, avec des constructions modernes et hautes côtoyant des bâtiments anciens. Cette vision déplace la ville vers le futur, qui comme l’artiste se veut toujours aussi imaginative pour atteindre ses objectifs.

     

© dr

Atelier 8217
Jeudi 25 août 2016
Entrée libre, de 18h à 22h

Kostana Djuric (Serbie)

Kostana Djuric présente lors de cette porte ouverte quelques dessins de son projet sur les chevaux, symbole d’une énergie vitale indomptable.

Tout est à propos des « Interventions » sur les images tirées de vieux magazines ou catalogues, afin de retrouver un petit quelque chose qui a maintenant disparu. Elle insert des détails dans ces images afin de les réanimer, les rendre au monde actuel dans un travail intuitif aux formes et couleurs simples.

 
© dr

Atelier 1546
Vendredi 26 août 2016
Entrée libre, de 16h à 18h

Liisa Ahlfors (Finlande)

Liisa Ahlfors, née en 1985, est une artiste basée à Tampere, en Finlande. Au cours de sa porte ouverte, elle parlera de son travail antérieur mais aussi de son projet actuel à la Cité internationale des arts et proposera de partager le thé au gout d’Achillea millefolium - recueillies autour de la ville de Paris – .

Elle a reçu sa maitrise en art de l'environnement de l'Université Aalto, School of Art, Design et Architecture d’Helsinki en Finlande. Son travail est principalement alimenté par le défi d'un nouvel environnement. Elle cherche à perturber les choses évidentes qui attirent son attention, proposant des réalités co-existantes des faits et du sensible.

     

© dr

Atelier 8325
Vendredi 26 août 2016
Entrée libre, de 18h à 22h

Branko Katanovic (Serbie)

Être une seule personne impliquée dans la production de films d'animation nécessite un développement unique, bien différent de celui fournit par de grands studios.

Façonner des personnages, leur environnement et tout autre aspect visuel du film devient alors une réelle initiative artistique avant même que le film soit produit. "Pathfinders" est une sélection des croquis des concepts, dessins et ensembles exécutés grâce à différentes techniques. Cette partie du travail est habituellement très peu exposée, Branko Katanovic propose ici de revenir sur le processus de travail de ses trois derniers films.

 
© dr

Atelier 8115
Vendredi 26 août 2016
Entrée libre, de 18h à 22h

Predrag Todorovic (Croatie)

No Man’s Land

Dans son travail, Predrag Todorovic utilise souvent des objets éphémères – pris de la vie quotidienne et de son environnement (comme des pailles en plastique, du papier d’emballage, etc.). Employant une variété de procédures comme l’addition, la multiplication, la répétition et la superposition, il transpose le familier afin d’établir quelque chose de nouveau : l’inconnu.

Pour cette porte-ouverte, il utilisera des éléments qui s’approchent de ceux souvent utilisés par les personnes sans domicile fixe. « No Man’s Land » est ainsi un petit territoire fait de tapis/lits sur lequel certains dorment ou d’autres dormiront.

     

© dr

Atelier 2002
Samedi 27 août 2016
Entrée libre, de 18h à 22h

Matthias Brock (Allemagne)

Les peintures de Matthias Brock sont des scènes de la nature, pleines de vie, que ce soit des gens dans les musées, dans le métro ou les centres commerciaux, il cherche à rendre la lumière exceptionnelle qui rayonne dans la ville de Paris.

Son travail est une association de la peinture classique française et des concepts d’art contemporain. Son but est d’équilibrer la représentation exacte de la réalité tout en utilisant des lignes libres et abstraites au pinceau, créant ainsi une image moderne et animée.

 
© dr

Atelier 2051
Samedi 27 août 2016
Entrée libre, de 19h à 22h

Lisa-Marie Pfeffel (Allemagne)

Depuis ces dernières années, dans les travaux que Lisa-Maris Pfeffel a entrepris, le portait d’enfant est devenu pour elle un défi. En effet, celui-ci est connu pour être l’une des tâches les plus complexes en peinture.

Parmi les millions d’images d’enfants faites à la peinture, au travers les années, on trouve souvent des impressions d’adultes rétrécies, des monstres miniatures ou des clichés sentimentaux. Le peintre ne capture que très rarement l’état psychologique très spécial de l’âge enfantin. L’artiste, ici, vient donc utiliser ce médium très intime qui est l’eau et la couleur, à une échelle monumentale, pour y consacrer les enfants.

     

© dr

Atelier 8325
Dimanche 28 août 2016
Entrée libre, de 18h à 22h

Predrag Lojanica ( Serbie)

Citeans + Liberte

Les « Citeans » sont ces personnes qui vivent ici à la Cité internationale des arts, ces gens sont ceux qui inspirent la Liberté à Predrag Lojanica.

Au cours de cette porte-ouverte, l’artiste nous présente un tableau de sa vie Parisienne.

 
© dr

Atelier 8312
Lundi 29 août 2016
Entrée libre, de 19h à 22h

Sanne de Wolf (Belgique)

« POURPARLER » (Gilles Deleuze)

« La parole est presque inobservable, il y a des actes qui ne peuvent être contenus dans une vie et exprimées dans un style. » (Dialogues, p.19)

« Pourparler » s’interroge sur la façon dont nous communiquons à une époque turbulente et submergée par des pourparlers de paix. Sanne De Wolf se force à faire une halte pour une plus grande sensibilisation. Le travail qu'elle fait exige une attention continue sur le bilan de la matière et de l'immatériel.

     

© dr

Atelier 8113
Lundi 29 août 2016
Entrée libre, de 18h à 22h

Gill Allderman & Donna Mckellar (Afrique du sud)

Pour cette porte ouverte, retrouvez les travaux de Gill Allderman et Donna Mckellar.

Le premier joue avec les images provenant d’œuvres d’art et lieux parisiens, utilisant son studio comme lieu d’entrainement. Peintre sur différents supports, il a travaillé pour cette série sur papier grâce aux pastels, charbon, encre et eau… Il reste très influencé par la culture africaine.

Donna Mckellar vient juste de terminer deux pierres de lithographie à l’Atelier Le Grand Village. Elle les présentera aux côtés de petits dessins à l’encre et peintures à l’huile documentant l’architecture parisienne, qu’elle soit des bâtiments ou des visages rencontrés.

   
     
     
 


 
 
 
 
Analyse d'audience